Règles du français

Homophones « près » et « prêt »

La confusion entre « près » et « prêt » est courante. Si, à l’oral, le deux sont identiques, leur sens est différent ! Pour ne pas faire d’erreur à l’écrit, il faut donc s’appuyer sur le sens.

« Près » : proximité

« Près » est un adverbe qui donne l’idée de proximité avec quelque chose (son opposé est « loin »).

Il est près de la voiture. = Il est à côté de la voiture.

Il peut s’agir d’une proximité de lieu, mais aussi d’une proximité dans le temps.

Il était près de midi quand elle est arrivée. = Il était presque midi, peu avant midi.

« Près de », associé à un verbe à l’infinitif, est une préposition qui signifie « sur le point de ». L’idée est qu’une chose n’est pas aboutie mais est sur le point de se réaliser. Nous retrouvons donc bien l’idée de proximité temporelle.

Nous n’étions pas près de partir. = Le moment de partir était encore éloigné.

« Près de » + infinitif s’utilise souvent à la forme négative, mais pas seulement.

J’étais près de réussir quand ce malheureux incident a eu lieu.

Comme toute préposition, elle est invariable, comme vous pouvez le constater dans les exemples donnés.

« Prêt » : préparation

L’adjectif « prêt » implique une idée de préparation.

Tu es prêt pour le permis de conduire. = Tu t’es bien préparé et a de bonnes chances de réussite à l’examen du permis de conduire.

Il s’agit d’un adjectif, donc « prêt » est variable et s’accorde avec le mot auquel il se rapporte.

Elle est prête pour cette compétition.
Vous êtes prêts pour le spectacle.

« Prêt à » + verbe à l’infinitif signifie donc « préparé à », « en état de ». L’idée est ici que la chose n’est pas réalisée mais est désormais possible.

Elles sont prêtes à ouvrir leur magasin. = Elles ont effectué toutes les démarches nécessaires pour l’ouverture d’un magasin.

Voyons la différence de sens dans des phrases presque similaires :

Ils ne sont pas près de partir. = Le moment du départ est encore loin.
Ils ne sont pas prêts à partir. = Ils ont encore des choses à préparer avant le départ.

« Prêt » : prêter

Enfin « prêt » peut aussi être un nom : « un prêt », du verbe « prêter ».

Vous vous êtes rendus à la banque pour demander un prêt.

C’est un nom masculin, qui s’accorde au pluriel en cas de besoin :

Les prêts de livres ont fortement augmenté à la bibliothèque communale.

Alors, prêts pour ne plus vous tromper ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s